La gestion AdWords : Avec ou sans engagement à long-terme?

Au neuvième jour de la série, nous avons discuté de l’enjeu contractuel qu’est l’exclusivité. Aujourd’hui, nous discutons de la période d’engagement (ainsi que du renouvellement du contrat de gestion) avec la question suivante :

La gestion AdWords : Avec ou sans engagement?

En 2009, j’écrivais sur le sujet :

Attention de ne pas vous retrouver coincé avec un engagement à trop long terme. Le travail d’un professionnel compétent devrait avoir assez de valeur pour vous convaincre de continuer la relation d’affaires avec ce professionnel. Pourquoi mettriez-vous en effet fin à une relation vous donnant un retour sur investissement positif?

Sachez que faire décoller un compte, qu’il soit nouveau ou déjà existant, peut prendre du temps mais vous devriez voir des résultats dès le premier mois. Gardez tout de même en tête que cela peut prendre plus de temps si vous êtes dans un marché bien compétitif.

Tout ce que j’écrivais me semble encore pertinent et, jusqu’à avant-hier, je fonctionnais quasiment sans contrat autre qu’un accord verbal.

Non, je ne vous annoncerai pas que je fais maintenant des contrats avec des périodes minimales d’engagement, mais c’est certain que je vais maintenant faire signer une entente qui précise exactement dans quelles circonstances des honoraires de gestion payés en début de mois peuvent être remboursés. Selon moi : Non, un client ne peut pas décider au 15 du mois d’interrompre le service en attendant le remboursement de la moitié du montant (fixé pour le mois), car il appartient au prestataire de gérer comment il organise sa charge de travail (et cette charge n’a pas à être linéaire sur le mois).

Ainsi, avant d’embaucher votre nouveau partenaire Google, assurez-vous que tout soit clair. Faites spécifier ce qui est compris et ce qui ne l’est pas, sans oublier ce qui a trait aux paiements ou à l’évolution des honoraires dans le temps (que cette dernière soit liée ou non à l’évolution du budget géré).

Puis, au-delà des engagements, comme nous l’avons discuté dans cette série, assurez-vous de la bonne harmonie entre vos attentes et celles du partenaire Google, autant des attentes de résultats que des responsabilités de chacun.

Par exemple, je ne suis pas prêt de changer le fait que le client peut interrompre une collaboration à tout moment (sans frais autres que ceux dus pour le mois en cours)… mais je vais tout de même demander un engagement « moral » de trois mois au début d’une collaboration.

En effet, sauf dans des marchés avec une saisonnalité marquée, le troisième mois est un meilleur mois que le premier (dans une collaboration initiale de trois mois) pour évaluer les performances du spécialiste (autant que l’impact que peut avoir AdWords sur le développement des affaires d’une compagnie).

D’une façon ou d’une autre, si vous ne connaissez pas le vrai retour de vos campagnes OU si vous êtes sur le point de lancer vos campagnes, avant de faire des plans sur 12 mois (ou de vous engager sur une telle échéance), voyez ce que la plate-forme AdWords et votre (nouveau) partenaire Google peuvent faire sur trois mois. Sur la question de l’engagement, ce serait là mon humble avis!

Questions et commentaires sont bienvenus dans les commentaires.

Au plaisir,

Adrien O’Leary

Cet article fait partie du Guide « Choisir le bon partenaire Google » :

, , , ,