A-t-il un système pour identifier les problèmes rapidement?

Un jour ou l’autre, vos campagnes AdWords rencontreront un problème. Sa cause sera soit interne soit externe à votre compte AdWords et vous serez content d’avoir un consultant qui l’identifie rapidement.

Ceci étant dit, ma question est la suivante :

Votre spécialiste AdWords a-t-il un système (ou des processus) pour identifier les problèmes rapidement?

Posez-lui la question ou demandez-lui de vous raconter quel est le dernier problème qu’un de ses clients a rencontré. Il y en a forcément un :

  • Pages de destination des campagnes hors-ligne, suite à une erreur humaine ou suite à un problème d’hébergement, sans que le client n’ait informé le gestionnaire de campagnes.
  • Moins de conversions que d’habitude, car Google a mis du temps à détecter des clics frauduleux (et que le budget était ainsi tout simplement dépensé dès le milieu de la matinée).
  • Annonces d’une campagne (ciblant une certaine géographie) non montrées passé une certaine heure. La faute à un budget déjà investi, car un  concurrent (dans ce marché) a entraîné une hausse des coûts par clic.
  • Taux de conversion soudainement en forte baisse, sans baisse de taux d’impression (et sans problème de clics frauduleux non détectés).
  • Taux d’appels non répondus soudainement en forte hausse, etc, etc.

Cette liste est non-exhaustive. Croyez-moi.

Parfois, c’est même le spécialiste AdWords qui fait une connerie.

Cela arrive!

Un ancien client, en compétition avec Groupon et Tuango, vous le dirait très bien. De par la nature de l’activité, la création d’annonce était une activité parfois quotidienne. Un jour, dans une campagne sur Facebook, à cause d’un « copier/coller » (sans modification de l’adresse de destination à la main), j’ai créé des annonces qui envoyaient vers une ancienne promotion. Cette erreur, je m’en suis rendu compte après que quelques centaines de dollars aient été investies… sans aucune conversion! Enfin, je m’en suis rendu compte rapidement. J’ai alors corrigé mon erreur puis j’ai remboursé mon client du montant investi (sans aucune chance de générer des profits).

En tout cas, à part de lui demander de vous raconter une erreur qu’il a déjà commise, parlez d’outils et de processus avec votre partenaire Google.

Vous ne le regretterez pas!

Questions et commentaires sont bienvenus dans les commentaires.

Au plaisir,

Adrien O’Leary

P.S : Merci à Luis London qui, quelques jours après la mise en ligne de cet article, partageait un lien vers l’article The Hidden Skill Every PPC Manager Should Possess: Sleuthing de Joseph Kerschbaum. L’auteur y illustre le cheminement qui lui a permis de trouver (en dehors du compte AdWords) la cause d’une baisse soudaine de taux de conversion (du trafic en ventes).

Cet article fait partie du Guide « Choisir le bon partenaire Google » :

, , ,