Comment j’ai acheté de la mémoire vive… hors-ligne

Mon dernier billet montrait comment j’ai utilisé le courriel et le téléphone avant de compléter un achat en ligne. Ici je vous raconte comment mes recherches en ligne ne m’ont pas permis d’effectuer un achat de RAM en ligne pour mon laptop. C’est une bonne discussion avec un ami sur un trottoir enneigé qui m’a amené à un achat dans un petit magasin de Saint-Laurent.

En octobre je voulais augmenter les performances de mon laptop. Après un retour rapide du support de HP, je me suis mis à la recherche de 2 barettes de mémoire aux caractéristiques suivantes: 1GB 200-pin PC2700 DDR1-333 SODIMM. Je cherchais un marchand avec un magasin à Montréal comme j’avais besoin d’aide pour enlever une vis récalcitrante.

Des recherches en ligne infructueuses

Best Buy n’a pas les barrettes de mémoire que je recherche. Future Shop n’offre même pas de barrettes de 1GB. Mon comparateur de prix préféré n’indique aucun marchand québécois. BestDirect a les barrettes que je recherche mais c’est un marchand basé à Richmond en Colombie Britanique, tout comme NCIX.com. Mes recherches sur Google ne me permettent pas de trouver un marchand montréalais offrant les barettes de mémoire que je recherche.

Le bouche à oreille hors-ligne comme avant Internet

Mes recherches malheureuses me forcent à vivre avec mon laptop tel qu’il est. Quelques semaines après cet épisode je revois un ami avec lequel j’aime parler de réseaux sociaux et de geekeries mais on ne parle pas de RAM. C’est par hasard – au moment de se dire au revoir sur le trottoir – que j’apprends qu’il a son laptop avec lui car il revient du magasin où il fait ajouter de la RAM. Il me laisse alors le nom de cette boutique de Saint-Laurent. LMS Technologies n’a pour ainsi dire pas de site web. C’est un courriel au gérant qui me permet de savoir qu’ils recevront prochainement les barrettes de mémoire dont j’ai besoin. Fin novembre, j’y faisais installer les barrettes de mémoire à un prix compétitif par rapport aux meilleurs marchands en ligne.

Une présence en ligne aurait permis la découverte du marchand

LMS Technologies est une petite boutique de proximité. Opérer un magasin en ligne comme le font PCC Zone et beDirecT est un autre métier qui demanderait des investissements et des ressources supplémentaires. Néanmoins, ce marchand pourrait gagner en visibilité avec des actions simples. Dell, par exemple, a vendu plus de 1 million de dollars de produits grâce aux promotions diffusées sur Twitter. Le gérant de LMS Technologies pourrait diffuser un message sur Twitter à chaque arrivage ou à chaque promotion. Un blogue donnant des conseils pour mettre à jour son matériel informatique contribuerait aussi à donner de la visibilité en ligne.