Comment j’ai choisi mon premier reflex numérique

Hier je parlais de l’impact des messages laissés sur Twitter au sujet de vos produits dans une décision d’achat. En cette veille de Noël, je reviens sur la façon dont les réseaux sociaux ont joué un rôle décisif sur l’achat de mon premier appareil photo numérique reflex en juin dernier.

L’envie de pouvoir faire des belles photos motivait principalement ce premier achat. Je souhaitais autant pouvoir faire de belles photos des enfants à une fête de familles que de faire de belles photos sans flash à un show dans un endroit faiblement éclairé comme le Diese Onze.

Pour avoir quelques amis ayant investi des petites fortunes dans leur matériel photo, j’avais intuitivement choisi de m’en tenir à un appareil d’entrée de gamme chez un des deux principaux fabricants. En effet, je pourrai toujours acquérir un boitier haut de gamme si je me découvre un talent pour la photo. Et, si je ne sais pas faire de belles photos avec ce premier appareil, je n’aurai pas eu plus de succès avec un appareil plus haut de gamme. Je suis ainsi arrivé au fait que je devais choisir entre le Nikon D40, le Nikon D60 et le Canon Rebel XTi. J’achèterai le boitier avec l’objectif 18-55 standard et un objectif de 50mm ouvrant à 1.8 (pour les photos en intérieur).

Twitter et le courriel pour demander conseil aux copains

Un message sur Twitter m’a permis d’avoir 2 commentaires d’amies. L’une m’indique sa satisfaction avec le Rebel XTi et l’autre m’indique sa satisfaction avec le D50 (qui est un prédécesseur du D40 et du D60). Je me rends rapidement compte que certains préfèrent Canon et que d’autres préfèrent Nikon. Ça ne s’explique pas. Je comprends également que ce sont les objectifs et le photographe qui font la différence. Un bel échange de courriels avec un ami passionné renforce cette conviction.

Je lis également des articles en ligne et je parcours des forums. C’est la page consacrée au D40 sur le site de Ken Rockwell qui m’aide à aller de l’avant. Le Nikon D40 est bon marché. C’est un appareil simple et léger qui permet de faire de belles photos (même si il n’y a pas d’autofocus sur l’objectif 50mm). L’expérience de Nikon dans l’optique de haute précision m’inspire également.

FriendFeed pour identifier de récents acquéreurs du Nikon D40

Pour passer d’une intention d’achat à une commande, il me fallait voir que je pourrai faire de belles photos avec mon appareil. Une recherche sur le terme D40 sur l’engin de recherche de Twitter permet d’identifier rapidement des utilisateurs de Twitter qui ont récemment acheté un D40. Mais c’est FriendFeed qui m’a aidé à faire le lien entre Twitter et Flickr. Sur la page de résultats de la même recherche sur le terme D40, il suffit de cliquer sur le nom d’un utilisateur qui a écrit au sujet du D40 pour accéder à sa page de photos sur Flickr.

Flickr pour voir les photos faites avec un Nikon D40

J’ai pu voir sur Flickr des belles photos réalisées par de récents acquéreurs d’un Nikon D40 (grâce à FriendFeed et à Twitter). La page dédiée au D40 sur Flickr m’a aussi permis de voir des photos réalisées dans toute sorte de conditions. Enfin, l’utilisation de l’outil de recherche m’a permis de voir les photos faites avec un D40 avec les tags music et concert. J’ai également bien apprécié la possibilité de voir les caractéristiques des photos afin d’avoir une idée de l’objectif utilisé. Une autre recherche m’a ainsi rassuré sur l’utilisation de l’objectif 50mm sans autofocus.

Rendu là, je suis allé dans un magasin proche de chez moi pour prendre en main l’appareil. Cette expérience a confirmé mon intentian d’achat et je n’avais alors plus qu’à acheter l’appareil. Je reviendrai sur l’acte d’achat prochainement. Le présent billet vise simplement à montrer comment les réseaux sociaux – avec les photos et les commentaires d’utilisateurs – ont joué un rôle déterminant dans ma décision d’achat.

P.S : 6 mois et 4 jours après ma première photo (floue) avec mon Nikon D40, je suis très content de ma décision d’achat. Je prends du plaisir comme jamais à faire des photos. Et je publie moi-même mes photos (prises dans un cadre non familial) sur Flickr.